Parc d’attractions (Pretpark)

Il y a déjà du matin dans l’air.
Les aiguilles de l’horloge
illuminent cinq moins dix
elle compte ses morceaux de sommeil
et se retourne, lentement.

Un froid glacial grimpe en haut
comme une araignée et il s’évapore
entre les entrebâillements
de son secret d’alcôve.

Dans ses rêves elle voit qu’elle rêve –

Elle essaie de dompter
les chevaux sauvages dans sa tête
et de repousser l’étranger roux
assis contre le mur.
Sa main caresse son ombre étirée
en l’encerclant, tous les deux se dissipent
en un manteau murmurant de vagues

Lentement, le matin
est hissé.

Elle, comme un sabot, continue a tourner
dans le parc d’attractions de la nuit.

Vertaling Fa Claes